bernard bensaid

DocteGestio, le groupe fondé par Bernard Bensaid, s’est étendu dans de nombreux secteurs. Immobilier, hôtelier, médicosocial… On lui trouve de nombreuses ramifications et toujours de nouveaux projets, le lancement d’un téléphone portable adapté aux personnes âgés n’étant que le dernier en date. Mais le groupe s’est notamment démarqué là où ne l’attendait pas, dans le logement des personnes.

En effet, avec l’acquisition d’établissements de tourisme et d’affaire, le groupe a décidé de s’ouvrir à un nouveau monde et tente de réitérer son étonnant mais non moins mérité succès qu’il a rencontré dans le domaine de la santé. Autant dire qu’il va falloir compter désormais avec ce Poppins qui s’est hissé en 2015 à la troisième place des opérateurs français. Un petit exploit quand on doit prendre en compte que le secteur est ultra concurrentiel et souffre d’une baisse de chiffre d’affaire. Chose que n’a pas connu la filiale qui affiche des résultats en progression constante.

De nombreux hôtels en France

On le sait, la France présente de nombreuses difficultés sur la question du logement, avec un nombre considérable de personnes dans l’incapacité de se loger, avec pourtant de nombreuses habitations vides. Les groupes s’intéressant au sujet sont donc généralement plébiscité et mis en valeur, et DocteGestio ne fait pas exception à la règle. Positionné sur tous les types de logements, locaux commerciaux comme immobilier d’habitation, le groupe jouit de l’expérience passé de Bernard Bensaid au sein de Directgestion, précurseur du groupe actuel et devenu extrêmement compétent pour gérer le patrimoine immobilier. Il s’est alors noué des liens forts avec le milieu, ce qui a abouti à de nombreuses acquisitions qui font la force actuelle du groupe.

Ainsi, ce n’est pas moins de 93 établissements hôteliers qui sont regroupés, via diverses enseignes, sous le groupe DocteGestio. Ils sont répartis ainsi :

  • La gamme Collection, les hôtels et résidences dit « de caractère », une quinzaine environ. Certain établissement sont situés vers des lieux touristiques prestigieux comme le Golfe de St Tropez, Saint Raphaël, La Normandie, …)
  • La gamme Country, qui recense les établissements situés près de la mer, en montagne ou dans la campagne, un total de 29 hôtels notés 2 ou 3 étoiles. Cette gamme est très prisée par les familles et les groupes d’amis qui peuvent profiter des espaces bien-être, agrémentés de grands espaces en communs et de piscines.
  • La gamme City, qui fait écho à la gamme précédente en proposant 29 autres hôtels de qualité similaires mais situés cette fois en zone urbaine ou périurbaine. Les 3 étoiles offrent des chambres spacieuses, de larges parties communes au cadre chaleureux. Les 2 étoiles proposent des chambres plus modestes et des espaces communs plus cosy.
  • La gamme Lemon, les hôtels deux étoiles les plus économiques, une vingtaine également. C’est la gamme économique qui fait l’objet d’une attention particulière puisque chaque mois, le président du groupe Mr Bernard Bensaid exige que soit fait des investissements dans l’entretien et la rénovation dans la vingtaine d’établissements.

Cette stratégie de la diversité est extrêmement payante, puisque le groupe se positionne sur tout le territoire tout en exploitant ses capacités de gestion pour créer une synergie entre les établissements et dynamiser tout le projet.

Les groupes acquis par DocteGestio

Jeter un œil aux groupes dépendant désormais de DocteGestio est un autre indicateur de choix pour comprendre la stratégie de Bernard Bensaid. Ainsi, Popinns, désormais filiale de DocteGestio, est un groupe familial dont les dirigeants et les équipes d’hôtel tiennent les lieux comme leur propre domicile, et se révèlent donc aussi efficace que passionnés. Cela montre le choix de l’humain privilégié par Bernard Bensaid, qui aime à se définir comme un ingénieur social, un titre qui combine à la fois sa réelle expertise d’ingénieur (issue de la prestigieuse école Polytechnique), sa volonté de placer l’humain au cœur de ses projets et son étrange capacité à allier des secteurs apparemment sans rapports.

On trouve également de l’hôtellerie de loisir, avec les Thermes Napoléon dont le rachat, la reconstruction et la restructuration ouvrira au groupe la porte du secteur de la santé, en capitalisant sur le savoir-faire en balnéothérapie déjà présent sur place. En redynamisant ce nerf central du tourisme dans les Vosges, le groupe a à la fois consolidé sa position, sauvé bon nombre d’emplois et entamé sa conquête d’un nouveau secteur. Le renouveau et la recherche de défis est l’ADN et le moteur principal du groupe et de son président. C’est l’essence même de sa création et l’objectif principal qui a été établi. Le service aux autres doit être le cap directeur.

 

Bernard Bensaid : la réussite de l’hébergement des personnes selon DocteGestio

Post navigation


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *